Return to site

" Suis-je une mauvaise mère parce que je pense aussi à moi ? "

Emilie, maman d'Isaline (3 ans et demi), Célestin (2 ans) et Marceau (2 mois)

· Inspiration

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Emilie. J’ai 34 ans. Je suis maman de trois enfants: Isaline (3 ans et demi), Célestin (2 ans) et Marceau (2 mois). J'ai deux casquettes au niveau professionnel. Une première casquette de coach: j'accompagne principalement les startups et porteurs de projets. Je suis également entrepreneure.

Comment as-tu vécu tes congés de maternité ?

A vrai dire, de manière très différente. Durant mon premier congé de maternité, j'étais en pleine découverte du métier de maman et du développement de ce petit être. Même si ce congé de maternité s'est super bien passé, c'est à ce moment-là que j'ai vraiment été confrontée à mes limites personnelles, qu'elles soient physiques ou mentales.

Mon deuxième congé de maternité fut assez prenant et fatigant. Mon grand garçon éprouvait beaucoup de difficultés à s'endormir et nous le bercions de 18h jusqu'à parfois 1h du mat. Jusqu'au jour où nous avons compris qu'il n'avait ni faim, ni froid, ni besoin d'être changé. Il fallait simplement qu'il puisse évacuer toutes ses émotions, simplement. Une fois que nous avons compris cela, même si c'était difficile, cela nous (mon mari et moi) a apaisés. A ce moment-là, j'étais également dans un projet de création d'école, un super projet mais qui m'a pris beaucoup de temps. J'avais du mal à trouver le bon équilibre entre tout ça.

C'est pourquoi j'avais besoin, pour ce troisième congé de maternité (je suis encore en plein dedans), de déterminer quel était mon équilibre pour ce repos de maternité et ce dont j'avais besoin pour y arriver. Je suis née pour mener des projets. Même si ma famille reste mon plus beau projet, j'ai besoin, pour mon épanouissement et mon bien-être, d'avoir également des projets professionnels. J'ai donc lancé le 1er janvier le projet Happy Womum (et je devais accoucher le 30 décembre normalement ;-)) ! Une aventure un peu folle que j'ai démarrée avec une amie Isabelle.

Pour l'instant, je partage donc mon temps entre mes petits loups, ce projet et tous les aspects de la vie quotidienne à gérer.

" Cela fait-il de moi une mauvaise mère parce que je pense à moi ? J'aime à croire que cela fait simplement de moi une mère qui se respecte. "

Très souvent, nous avons tendance à croire que prendre du temps pour nous, c'est délaisser ou abandonner notre enfant. Je suis convaincue que nous pouvons nous épanouir en tant que femme et en tant que maman. Que les deux peuvent cohabiter et ce, de manière sereine. Si je l'assume (et ce n'est pas facile tous les jours!), mes enfants ressentent cela de manière très positive. Finalement, le tout, c'est d'oser y croire !

Quelle a été ta plus grande joie?

Ma plus grande joie et ma plus grande émotion a été de découvrir leur visage et d'échanger le premier regard!

Avais-tu des craintes? Et si oui, lesquelles?

Ma plus grande crainte est que mes enfants ne soient pas heureux. C'est d'autant plus difficile à savoir quand ils sont tout petits et qu'ils ne peuvent parler. Je me demandais dans quelle mesure un enfant pouvait se résigner à son triste sort !

Et l'autre crainte, qui découle de la première, est la suivante : est-ce que j'en fais suffisamment pour eux ?

" Mes propres peurs, mes propres faiblesses, mes propres freins ne vont-ils pas trop les handicaper durant leur vie? "

De quoi as-tu pris conscience avec l'arrivée de tes enfants?

Que je n'ai pas des ressources infinies et que je suis et resterai une mère imparfaite ! Oui, cela a(ura) un impact sur mes enfants. L'environnement, l'éducation qu'on leur donne a toujours un impact sur leur développement. Pour le pire comme pour le meilleur!

" A moi de leur montrer la meilleure version de moi-même ! "

J'ai aussi pris conscience que mes enfants étaient une de mes plus grandes motivations pour progresser. Peut-être que la journée d'aujourd'hui ne s'est pas déroulée comme je l'aurais espéré mais demain recèlera de mille opportunités d'amélioration ! Ils agissent comme des miroirs ! C'est d'ailleurs un peu flippant parfois ! (sourires)

" Les enfants, ce sont des élèves, certes ! Mais ce sont surtout les meilleurs professeurs que je connaisse! "

Qu'est-ce qui te booste ?

Leur émerveillement sans limites aussi bien pour les petits plaisirs de la vie que pour les cadeaux de saint Nicolas!

Un dernier message pour nos Happy Womum?

Et si vous fermiez les yeux et que vous songiez à ce que vous souhaitez pour vous et votre épanouissement en tant que femme et maman, que souhaiteriez-vous ?

Maintenant, je vous invite à vous remémorer les mots de Walt Disney : " Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire ! "

Vous souhaitez partager votre expérience avec les Happy Womum ? Contactez-nous à l'adresse suivante: hello@happywomum.com

Vous souhaitez être tenue au courant des dernières actualités ? Inscrivez-vous au blog (lien ci-dessous) ou à notre newsletter sur www.happywomum.com

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly